Logo salon de l'emploi

tag sectionexposants3

Plus que quelques jours avant le Salon de l'emploi, de la formation et de l'entrepreneuriat de Shawinigan. Que devez-vous apporter lors de votre visite? Pierre-Louis Paquin du Carrefour jeunesse-emploi Shawinigan vous donne quelques conseils à ce sujet. N'oubliez pas que l'événement a lieu le 4 octobre, de 14 h à 18 h 30, au Centre Gervais Auto.

 

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Vous êtes actuellement sans emploi? Vous possédez des compétences répondant à un besoin du milieu ou avez une idée d’affaires ayant un bon potentiel de marché? Avez-vous déjà pensé à vous lancer en affaires comme travailleur automne?

Plusieurs avantages sont associés au travail autonome comme de gérer soi-même son horaire, de la satisfaction de faire les choses à sa manière, de pouvoir choisir ses contrats et ses mandats, etc. Évidemment, plusieurs défis sont aussi à considérer. Qu’on pense seulement à la recherche de la clientèle, la gestion de la fiscalité, la fluctuation des revenus, la capacité d’adaptation versus les besoins de notre clientèle qui peuvent varier. Donc, plusieurs questions qu’il faut se poser avant de se lancer.

Pour vous permettre de bien réfléchir à votre projet et bien le préparer, saviez-vous qu’il existe une mesure qui peut vous aider? Il s’agit du programme Soutien au travail autonome.

Administrée par le Service de développement économique de la Ville de Shawinigan, cette mesure d’Emploi-Québec peut vous permettre de bénéficier de prestations pour une période pouvant aller jusqu’à 52 semaines pour lancer votre projet d’affaires ou devenir travailleur autonome.

Au Salon de l’emploi, de la formation et de l’entrepreneuriat de Shawinigan vous retrouverez dans un même endroit toutes les ressources de Shawinigan pour vous conseiller concernant votre projet d’affaires et vous informer sur les programmes disponibles. Ne ratez pas cette chance!

 

 Nicholas Lalonde de Lalonde horloger créatif est l'un des nombreux jeunes entrepreneurs bénéficiant du programme Soutien au travail autonome

 

Ecrire un commentaire (1 Commentaire)

blogueccis

Par Geneviève Beaulieu Veilleux, Chambre de commerce et d'industrie de Shawinigan

Qui dit Chambre de commerce, dit commerçants et gens d’affaires. Plusieurs ont d’emblée l’image de l’homme ou de la femme d’affaires en complet, qui leur vient en tête. Pourtant, la réalité renvoie aujourd’hui à des commerçants et entrepreneurs de plus en plus jeunes et aux horizons différents qui se lancent en affaires. De ce groupe, on distingue les Milléniaux (la génération Y), qui constituent ce groupe de personnes nées entre 1982 et 2004. Quel est leur rapport au marché de l’emploi, quels sont leurs critères de recherche et leurs forces? Voilà qui pourrait mettre les recruteurs sur de bonnes pistes!

Dépeints comme des gens engagés et particulièrement à l’aise avec la technologie, les Milléniaux font partie d’un virage de générations. Ce sont foncièrement des êtres ayant le courage de leur conviction et pour qui les valeurs passent parfois avant le devoir. Ayant grandi au rythme des avancées technologiques, ce groupe recherche un effet #WOW dans son travail… comme dans ses loisirs. Paradoxalement, les Milléniaux sont en quête de stabilité dans la sphère du travail; sans pour autant mettre de côté les défis. Vous voyez le genre?

Quelques paradoxes

Prêts à travailler d’arrache-pied pour un mandat qui leur tient à cœur, ils apprécient cependant le confort d’un horaire flexible et du travail à distance. Socialement actifs, Les Milléniaux adhèrent à un employeur autant pour la liste de tâches à accomplir d’un poste X… que pour les valeurs de l’organisation. D’ailleurs, les réseaux sociaux revêtent une importance capitale lorsqu’il est temps de faire rayonner l’image de son entreprise.

Pour conquérir un prospect millénial, il faut user de nuances. Proposer un poste stimulant, mais confortable. Allier le souci de la performance à la compréhension des obligations personelles et familiales. Cela peut parfois sembler un casse-tête pour les recruteurs, pourtant les Milléniaux sont des employés complets qu’ils importent de séduire. De par leur nature, ils sont pleinement conscients des options qui s’offrent à eux sur le marché de l’emploi (dont la réalité de vos compétiteurs). Merci technologie!

Les Milléniaux en quelques chiffres

Face aux incertitudes économiques et politiques, la Génération Y est en quête de stabilité. Elle se montre moins encline que par le passé à changer d’emploi, 38% déclarent vouloir quitter leur entreprise dans les 2 ans (vs 44% en 2016) et 31% au-delà de 5 ans (VS 27% en 2016).

Les Millénial préfèrent un cadre stable avec un emploi à temps plein (65%), mais véritablement flexible (67%). Cette souplesse dans l’organisation du travail est considérée comme source de bien-être (66%), d’équilibre vie professionnelle-vie personnelle (65%), mais se révèle aussi être source d’engagement (65%) et permet l’atteinte des objectifs (62%).


Source : Étude Deloitte «Millennial Survey» - 6e édition
Lien : https://www2.deloitte.com/fr/fr/pages/presse/2017/etude-millennial-survey-6e-edition.html

 

 

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Le mercredi 4 octobre, de 14 h à 18 h 30, au Centre Gervais Auto, ce sera l'occasion d'en apprendre plus sur les formations menant directement à l'emploi, dont celle en électronique et électromécanique.

Ecrire un commentaire (1 Commentaire)

Suivre une formation en lien avec les emplois disponibles chez ARM Agence de recouvrement, c'est possible!

Pour plus d'informations, visionnez cette capsule et mettez à votre agenda le Salon de l'emploi de Shawinigan qui aura lieu le 4 octobre prochain.

 

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)